Epilepsie et Crises Convulsive

Questions fréquentes sur l'Epilepsie et sur les Crises Convulsives chez le chien

Comment se manifestent les crises convulsives?

Les crises convulsives chez le chien et chez le chat sont des variations transitoires et involontaires de l'état neurologique et du comportement et elles sont déclenchées par une activité anormale et sans finalité des cellules du cortex cérébral.

Très souvent, elles se manifestent par des épisodes de brève durée caractérisés par une perte de conscience, par une incapacité de garder la station debout, par des contractions tonico-cloniques des membres, par des fuites urinaires et de selles et par une salivation abondante. Dans certains cas, la crise convulsive peut être précédée d'une phase d'agitation particulière de l'animal qui peut durer jusqu'à plusieurs heures, tout comme l'état mental peut continuer à être altéré pendant longtemps derrière une crise convulsive.

Quelles sont les causes des crises convulsives?

Les causes des crises convulsives chez le chien et chez le chat sont certainement très nombreuses. Dans la liste des diagnostics différentiels, il faut tenir compte des pathologies primaires de l'encéphale comme par exemple les inflammations et les tumeurs, mais également toutes les maladies métaboliques capables de déclencher en second lieu une symptomatologie neurologique convulsive comme par exemple une hypoglycémie, des intoxications et des troubles du foie. On ne doit pas oublier que chez le chien et chez le chat, comme chez l'homme, il existe aussi une forme d'épilepsie appelée épilepsie idiopathique.

Qu'est-ce que l'épilepsie idiopathique?

L'épilepsie idiopathique est la cause la plus fréquente des crises convulsives chez le chien et elle est définie comme une maladie qui se distingue par la prédisposition à développer des crises épileptiques sans une cause sous-jacente. Elle se déclare d'ordinaire chez les jeunes chiens de 6 mois à 6 ans, et il y a des races plus concernées que d'autres comme par exemple le Border Collie, le Golden et le Labrador Retriever, le Berger Australien et le Berger Belge.

Comment est diagnostiquée l'épilepsie idiopathique?

Le diagnostic de l'épilepsie idiopathique chez le chien se fait en excluant les causes les plus communes des crises convulsives. Normalement le patient épileptique est soumis à une visite neurologique, à des examens du sang et des urines et à la résonance magnétique de l'encéphale (Figure 1) suivie d'un examen du liquide céphalo-rachidien. Au cas où tous les examens seraient négatifs chez un chien ayant des crises convulsives depuis le plus jeune âge, on pense à une épilepsie idiopathique.

Est-ce que mon chien est en péril de vie pendant la crise?

Une crise épileptique isolée et de brève durée ne met pas en danger la vie de nos amis à quatre pattes, par contre, une succession de crises répétées l'une derrière l'autre ("status epilepticus") représente une réelle urgence neurologique et celle-ci demande une intervention rapide. Dans ces cas, il faut "éteindre" le cortex cérébral en administrant des médicaments anticonvulsivants par voie intraveineuse et/ou en utilisant des anesthésiques généraux injectables ou par inhalation. Lors d'une ou plusieurs crises épileptiques, il est indispensable de prendre contact avec le propre vétérinaire.

En quoi consiste le traitement de l'épilepsie idiopathique?

L'épilepsie idiopathique chez le chien est traitée avec des médicaments faits pour diminuer l'intensité et la fréquence des crises convulsives. il existe dans le commerce différents médicaments anticonvulsivants et chaque chien peut répondre différemment au traitement donc, il n'existe pas un traitement universel mais la thérapie est "faite sur mesure" pour chaque patient.

Le traitement, pour la plupart des chiens, doit être prolongé pendant toute la vie et demande des contrôles périodiques dans le temps. Il serait très utile de conserver un journal dans lequel noter tous les évènements épileptiques qui arrivent dans le temps de manière à avoir sous contrôle le cours de la maladie et la réponse aux médicaments. L'épilepsie peut paraître une maladie fastidieuse et imprévisible, il n'est pas toujours facile de trouver le traitement optimal, mais il est possible, grâce à une bonne collaboration entre le propriétaire et le vétérinaire, d'offrir aux chiens épileptiques une bonne qualité de vie.

Figure 1. Exemple d'images de résonance magnétique d'un chien ayant une épilepsie idiopathique.

Contacts

L'excellence de notre médecine spécialisée