Méningite et sur la Méningo-encéphalite

Questions fréquentes sur la Méningite et sur la Méningo-encéphalite chez le chien et chez le chat

La méningite et la méningo-encéphalite sont un processus inflammatoire respectivement des méninges et des méninges avec le tissu cérébral aussi bien chez le chien que chez le chat. Les pathologies inflammatoires du système nerveux central sont fréquentes dans la pratique vétérinaire, cependant, à aujourd'hui, beaucoup d'aspects de ces maladies sont encore à l'étude. Ces deux maladies sont plus fréquentes chez les jeunes chiens et chez les jeunes chats et pour certaines race canines plus concernées que d'autres comme par exemple le Chihuahua, le Carlin, le Bouledogue Français et le Bichon Maltais.

Quelles sont les causes?

Les méningites et les méningo-encéphalites peuvent être divisées en deux grands groupes, celles provoquées par un agent infectieux connu et celles provoquées par des causes non infectieuses. Les premières peuvent être dues à un virus, des bactéries, des protozoaires ou des parasites. Les deuxièmes, au contraire, comprennent une série de processus inflammatoires de cause inconnue, vraisemblablement d'origine immunologique.

Sont-elles contagieuses pour les personnes ou pour les autres animaux?

Quand la cause du processus inflammatoire est un agent infectieux comme un virus, la maladie peut, même si rarement, infecter d'autres animaux de même espèce, cependant elles ne sont pas contagieuses pour l'homme qui se trouve en contact permanent avec l'animal. Quand la cause, au contraire, est due à un dérangement du système immunitaire, elles ne sont contagieuses ni pour les animaux, ni pour les personnes.

Quels sont les signes cliniques de ces maladies?

Les méningo-encéphalites se manifestent typiquement par une symptomatologie avec un départ aigu ou subaigu et avec une évolution progressive, toutefois un départ sournois ou une symptomatologie en dents de scie ne sont pas rares. Les signes cliniques les plus fréquents sont des douleurs cervicales, des signes de problèmes encéphaliques comme une désorientation, un état d'abattement et des crises convulsives. Quelques fois, il peut y avoir des signes cliniques systémiques accompagnés de fièvre et d'une diminution de l'appétit. Les méningites provoquent les mêmes signes cliniques, à part celles de nature encéphalique.

Comment peut-on les diagnostiquer?

Les méningites et les méningo-encéphalites peuvent être diagnostiquées par l'intermédiaire de la résonance magnétique (Figure 1) et de l'examen du liquide céphalo-rachidien (Figure 2), aussi bien pour le chien que pour le chat. Parfois, le parcours diagnostique doit être complété par des tests afin d'exclure des maladies infectieuses.

Figure 1. Images d'une résonance magnétique chez un Chihuahua de 3 ans affecté de méningo-encéphalite non infectieuse. On remarque des zones multifocales d'inflammation de l'encéphale.

Peut-on les soigner?

Chez les chiens et chez les chats auxquels est diagnostiquée une cause infectieuse, il faut entreprendre une thérapie spécifique pour ce micro-organisme. Dans ces cas, le pronostic est souvent réservé et il n'est pas facile d'arriver à la guérison. Par contre, dans les cas où il y a un suspect de forme non infectieuse, le traitement prévoit l'utilisation de médicaments qui modulent ou réduisent l'activité du système immunitaire, et également pour ces cas le pronostic n'est pas toujours favorable. Souvent, les traitements doivent être prolongés sur de longues périodes et environ 30% des chiens ne répondent pas de manière adéquate aux médicaments administrés et peuvent s'aggraver du point de vue neurologique et ceci dans de brefs délais. Toutefois, quelques chiens et chats affectés peuvent arriver à la guérison avec une rémission complète des signes neurologiques.

Figure 2. Maîtrise manuelle pour le prélèvement de liquide céphalo-rachidien (de la méga cisterna magna) après une résonance magnétique.

Contacts

L'excellence de notre médecine spécialisée