Oncologie Vétérinarie

Maladies oncologiques chez le chien et chez le chat

L'oncologie vétérinaire est une discipline en forte expansion : les tumeurs sont toujours plus fréquentes et afin de pouvoir les affronter au mieux, il est indispensable de posséder des connaissances scientifiques solides.

Le cancer chez les chiens et chez les chats : aspects généraux

Le cancer est la première cause de décès chez les chiens et chez les chats. L'oncologie est la branche de la médecine qui s'occupe du diagnostic et du traitement du cancer et, ces dernières années, elle est devenue très importante également en médecine vétérinaire ; les techniques diagnostiques se sont perfectionnées et, à présent, il existe des thérapies plus spécifiques aussi bien pour les chiens que pour les chats. De plus, les propriétaires sont devenus plus sensibles envers les pathologies oncologiques, d'où la nécessité d'offrir un service spécialisé.

Actuellement, les tumeurs les plus fréquentes chez les chiens et chez les chats sont celles qui touchent la peau, comme par exemple le mastocytome. Les tumeurs sur cette zone, étant superficielles, sont assez faciles à découvrir : généralement le propriétaire remarque l'apparition d'un nodule, à l'œil nu ou par palpation. Une autre tumeur très fréquente est le lymphome et, chez le chien, souvent il se présente avec un grossissement des ganglions lymphatiques  faciles à explorer, comme ceux sous-mandibulaires. Chez les chats, le lymphome est aussi la tumeur la plus fréquente mais, généralement, elle touche le tractus gastro-intestinal et peut être plus difficile à diagnostiquer. Malheureusement, beaucoup de tumeurs peuvent avoir leur origine dans les organes internes et le propriétaire perçoit seulement que "quelque chose ne va pas" chez son propre animal : pour ce motif, des contrôles réguliers chez le vétérinaire peuvent aider à diagnostiquer la maladie précocement. N'importe quelle espèce et n'importe quelle race de chiens ou de chats peuvent développer toute sorte de tumeur, même si certaines races sont plus prédisposées que d'autres à certaines tumeurs. Par exemple, les Boxers et les Carlins sont prédisposés à développer des mastocytomes, les Scottish Terriers à développer des tumeurs de la vessie et les Flat Coated Retrievers sont prédisposés aux tumeurs histiocytaires. Comme chez l'homme, les facteurs héréditaires et les facteurs du milieu ambiant contribuent au développement des tumeurs chez le chien et chez le chat.

Signes cliniques qui doivent éveiller des inquiétudes chez les chiens et chez les chats

Le cancer peut se présenter sous plusieurs formes : il peut être visible comme une masse sur le corps du chien ou du chat, ou bien, il peut être plus insidieux. En général, il existe 10 signes cliniques auxquels les propriétaires et les vétérinaires devraient prêter attention. Il ne s'agit pas de signes cliniques exclusifs au cancer, mais, s'ils sont présents, ils méritent sûrement une attention supplémentaire.

1. Chaque nodule apparu récemment ou qui est présent depuis longtemps, a changé de forme ou de dimension ; dans ces cas, il est extrêmement important d'effectuer un examen cytologique ou un examen histologique pour établir la nature de chaque nodule. L'œil humain ou la palpation ne sont pas en mesure d'établir si un nodule est de nature bénigne ou maligne.

2. Chaque blessure ou ulcère qui ne guérit pas avec les thérapies communes.

3. Changement d'habitude lors de la miction ou de la défécation, comme l'incontinence ou la diarrhée persistante.

4. Difficulté à la miction ou à la défécation, apparue aussi bien graduellement que soudaine.

5. Difficulté à la mastication et à la déglutition.

6. Saignement sans cause apparente de n'importe quelle partie du corps (par exemple du nez).

7. Perte d'appétit et perte de poids.

8. Boiterie, ou bien rigidité sur les membres.

10. Halitose et perte de bave ou de sang par la bouche.

Egalement, les examens du sang peuvent faire soupçonner la présence d'un cancer ; par exemple, certaines leucémies peuvent causer l'anémie ou faire augmenter le nombre de globules blancs.

Possibilités thérapeutiques et qualité de vie

De nombreuses thérapies oncologiques utilisées pour le chien et pour le chat sont semblables à celles utilisées pour l'homme. Parmi les thérapies les plus communes pour le traitement des tumeurs, on peut compter la chimiothérapie, la chirurgie, la radiothérapie et la thérapie moléculaire ciblée. Souvent, les protocoles thérapeutiques prévoient la combinaison de plusieurs approches (traitement multimodal).

Certaines tumeurs peuvent se soigner, pour d'autres seulement un traitement palliatif est envisageable, mais l'objectif est toujours le même : la qualité de vie du chien ou du chat. Cette philosophie accompagne tous les choix thérapeutiques effectués par l'oncologue vétérinaire de notre Clinique Vétérinaire. Il est important de savoir que ce qui rend malade les animaux qui ont une tumeur, c'est la tumeur même et non pas la thérapie : les thérapies doivent donc tenir compte du type de patient et souvent, elles doivent être adaptées aux exigences du cas et aux exigences logistiques ou économiques du propriétaire. Il est fondamental de souligner que le traitement contre la tumeur est efficace, les chiens et les chats malades, bien souvent, bénéficient, à nouveau, d'une bonne qualité de vie comme lorsqu'ils étaient sains.

L'oncologie auprès de notre Clinique Vétérinaire

L'Institut Vétérinaire de Novare offre aux chiens et aux chats malades de cancer un service oncologique pour le diagnostic, la stadification et la planification thérapeutique de la tumeur. La collaboration étroite avec les autres secteurs spécialisés de notre Clinique Vétérinaire consent d'offrir les soins les plus adaptés à chaque cas particulier.

Responsable scientifique du secteur spécialisé: Dr. Chiara Leo, MSc, FHEA, Dipl. ACVIM (Oncology)

Contacts

L'excellence de notre médecine spécialisée